Quelle solution pour défiscaliser en investissant dans l’immobilier ?

Lorsqu’il s’agit de valoriser ou de protéger leur capital, la majorité des Français se tourne inévitablement vers la pierre. De la loi Pinel au dispositif Malraux, en passant par les lois Bouvard et Censi-Bouvard, de nombreux avantages fiscaux sont destinés aux investisseurs immobiliers. Il faut dire que ce type de placement est une véritable opportunité pour diminuer le montant de votre impôt que vous allez payer en 2017 et lors des prochaines années, que ce soit en achetant des parts de SCPI ou des logements neufs.

Même si l’ensemble des dispositifs de défiscalisation immobilière sont prorogés pour 2017, l’introduction du prélèvement à la source peut soulever quelques incertitudes. L’investissement locatif est l’un des placements les plus rentables, d’autant plus que le gouvernement a mis en place de nombreuses mesures de défiscalisation attractives. Comment optimiser son placement immobilier ? Focus sur les dispositifs de défiscalisation actuellement en vigueur.

Investissement dans l’immobilier neuf : quels sont les dispositifs de défiscalisation existants ?

En investissant dans l’immobilier neuf, vous pouvez bénéficier de réductions d’impôts accordées dans le cadre des dispositifs Pinel, Censi-Bouvard, LMP / LMNP.

La loi Pinel créée en 2014 et qui a succédé au dispositif Duflot, permet aux investisseurs de bénéficier d’un abattement fiscal qui va de 12 à 21 % pour une durée qui s’étale entre de 6 et 12 ans. Certaines conditions sont à respecter : le logement doit notamment être situé dans une zone tendue et être conforme aux normes écologiques du bâtiment. Son loyer ne doit pas dépasser un certain montant et les conditions de ressources du locataire sont strictement encadrées. Ce dispositif, considéré comme un réel levier de reprise dans le secteur de l’immobilier, a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2017. Pour rappel, la loi Pinel introduit une nouveauté par rapport à la loi Duflot. En effet, les particuliers peuvent bénéficier de ce dispositif tout en louant le bien à un membre de leur famille, du moment qu’il ne fait pas partie du même foyer fiscal.

Le dispositif Bouvard concerne les investisseurs de logements meublés en résidence avec services. Acheter un logement dans une résidence de services telles que les résidences d’affaires, de tourisme, étudiantes, seniors ou pour personnes âgées dépendantes, vous permet de profiter d’un dispositif de défiscalisation particulièrement intéressant. En effet, la réduction d’impôts sur le prix de revient de votre bien immobilier s’élève à 11 % dans la limite de 300 000 € hors taxe, soit 33 000 € sur 9 ans ou 3666 € par an pendant 9 ans. La loi Bouvard est prorogée jusqu’au 31 décembre 2017. Vous pouvez donc bénéficier de cet avantage fiscal pour tout investissement éligible.

Ceux qui souhaitent réaliser un investissement meublé pourront quant à eux profiter des avantages procurés par les statuts de LMP (Loueur en Meublé Professionnel) et LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel). Ainsi, si vous percevez moins de 23 000 euros de revenus locatifs par an, vous serez considéré comme LMNP, un statut qui vous permettra de déduire vos charges en totalité de votre revenu global. La déclinaison de ce dispositif qui correspond à la loi Censi-Bouvard, peut également vous faire bénéficier d’une réduction d’impôts sur le prix de revient de votre achat immobilier. Si vos revenus locatifs sont supérieurs à 23 000 euros par an, vous êtes considéré comme LMP et pourrez comme pour le statut LMNP, déduire la totalité de vos charges foncières. Les droits de succession de vos héritiers seront également allégés. Enfin, si vous revendez votre bien loué après 5 années et que vos recettes locatives annuelles n’excèdent pas 250 000 euros, les plus-values seront exonérées.

Diminuer votre base imposable en effectuant des travaux dans un bienloi immobilier locatif

La loi Malraux et la loi Monuments Historiques peuvent se révéler intéressantes pour les propriétaires de biens immobiliers anciens. Visant à soutenir la restauration des bâtiments remarquables ainsi qu’à accroître l’offre locative des centres-villes historiques, la loi Malraux peut vous faire bénéficier d’une réduction d’impôts allant jusqu’à 30 000 par an. Seules conditions : le logement doit être situé dans un des sites remarquables couvert par un plan de sauvegarde et de mise en valeur ou un plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine. La location doit également prendre effet dans les 12 mois suivant la fin des travaux. Par ailleurs, la loi Monuments Historiques permet au propriétaire d’un bien classé Monument Historique, de déduire le montant des travaux de rénovation de ses revenus et de bénéficier d’une exonération des frais de succession.

Les SCPI fiscales pour défiscaliser vos revenus

Les SCPI fiscales représentent un outil intéressant pour réduire le montant de ses impôts puisqu’elles engagent des montants bien inférieurs à ceux liés à l’acquisition d’un logement en direct. Qu’elles soient Duflot, Pinel, Malraux, de déficit foncier ou en démembrement de propriété, ces SCPI permettent de bénéficier d’un dispositif de défiscalisation. Au total, cinq SCPI fiscales donnent la possibilité d’accéder au dispositif Pinel, quatre permettent de faire du déficit foncier, deux reproduisent le dispositif Malraux et une s’aligne sur la loi Monuments Historiques.

Glisser des parts de SCPI fiscales dans un patrimoine présente de nombreux atouts. Tout d’abord, l’économie est presque immédiate contrairement à l’immobilier direct où il faut souvent attendre l’acquisition et la mise en location du bien pour profiter d’avantages fiscaux. Ensuite, il s’agit d’un placement collectif affichant des tickets d’entrée accessibles dont la valeur unitaire peut démarrer dès 500 euros. Choisir ce type de placement vous engage à mobiliser des sommes sur le long terme. La durée de détention conseillée est comprise entre 15 et 17 ans.

Les solutions de défiscalisation auxquelles vous pourrez prétendre dans le cadre de votre investissement locatif obéissent à des règles strictes. Leurs montants peuvent varier considérablement en fonction de la nature et du type de votre projet. Faire appel à un professionnel pour vous aider à comparer les différents dispositifs de défiscalisation et opter pour celui qui convient le mieux, peut être intéressant. L’utilisation d’un simulateur d’investissement immobilier est également une démarche judicieuse pour prendre les bonnes décisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *